Erreurs courantes : Méthode DCV par démonstration HTTP pratique

Pour prouver que vous contrôlez votre domaine à l’aide de la méthode DCV basée sur la démonstration HTTP pratique, DigiCert vous fournit une URL et une valeur de jeton. L’URL contient deux éléments :

  1. le nom complet du domaine (Fully Qualified Domain Name, FQDN) ) que vous souhaitez que l’on valide ;
  2. l’emplacement du fichier verificationtoken.txt auquel vous avez ajouté la valeur aléatoire générée.

Cette section décrit quelques-unes des erreurs les plus courantes parmi celles que nous rencontrons lorsque nous dépannons les échecs de vérification par démonstration HTTP pratique. Le processus DCV basé sur la démonstration HTTP pratique est conçu pour empêcher une personne non autorisée à utiliser un domaine dont elle a le contrôle pour valider et obtenir un certificat pour un domaine dont elle n’a pas le contrôle, par exemple, l’un des vôtres.